Le témoignage de Manon et Ben

0
1198
- Publicité -

C’est mercredi dernier, lors du rendez-vous des PVTistes à Taipei que nous avons reçu le témoignage de Ben et Manon. Un couple de Français très spécial venu découvrir Taïwan. Ce qui fait leur particularité ? Ce n’est pas seulement que depuis leur coup de foudre il y a deux ans et demi ils traversent la planète ensemble, ni qu’ils animent une chaine Youtube qui compte plus de 17000 vues… Non, non, leur spécificité, c’est que Ben est le tout premier PVTistes Français à Taïwan ! Voici leur témoignage!

Tout a commencé avec Manon et sa passion pour les langues étrangères, le mandarin s’impose alors comme une évidence. Décidée à ne pas laisser stagner son niveau de langue en France, elle choisit de tenter l’aventure dans un pays sinophone. Elle nous confie qu’elle a rapidement écarté la Chine de ses plans « ça ne m’attirait pas à cause de ses restrictions et sa pollution » pour s’offrir l’exotisme de vivre sur une île. Quand on leur demande quelle image ils avaient de Taïwan avant d’arriver, Ben ingénieur en informatique et communication pense « capitale technologique asiatique », Manon elle imaginait des plages paradisiaques « mais en fait non, à part peut-être au sud de l’île mais nous n’y sommes pas encore allés ».

« je croyais qu’il n’y avait pas d’hiver alors qu’en fait si surtout à Tamsui où se trouve mon université »

C’est pour suivre Manon que Ben entreprend des recherches concernant les visas, l’algorithme de facebook lui propose alors un article à propos du permis vacances travail fraichement signé. C’est pour éviter de devoir quitter le pays tous les trois mois que Ben a choisi ce visa. Il n’a pour le moment pas l’intention de travailler à Taïwan. Il trouve qu’il est plus avantageux de continuer à travailler à distance pour une entreprise Française.

« profiter du coût de la vie très bas ici pour m’accorder pas mal de temps libre pour travailler sur des projets personnels »

Ben nous décrit des démarches qu’il a trouvées simples et rapides pour l’obtention du visa et de la couverture santé, 360€ pour la durée totale du PVT de 1 an. Il s’est néanmoins déplacé en personne au tribunal de Nantes pour obtenir son extrait de casier judiciaire afin d’accélérer le processus. Quelques semaines plus tard, après une escale à Amsterdam puis à Shanghai ils atterrissaient enfin à l’aéroport de Taoyuan, mais sans valises. Elles leurs ont été livrées 72 heures plus tard. Ben nous raconte que le changement de terminal à l’aéroport de Shanghai donne droit à un visa de 144h, mais parfois aussi à quelques confusions dans l’aiguillage des bagages.

« Le stinky tofu…une amie à moi a même pensé pendant plusieurs jours que c’était les égouts ^^ »

Ils nous racontent leurs premiers jours et leur sensation de «choc culturel “intense” » notamment à cause des odeurs. Ben nous explique qu’ils avaient réservé un AirBnb dans un quartier très traditionnel par erreur. Manon elle, s’est sentie à l’autre bout du monde, loin de ses proches pour une année. Et sans valise. C’est d’ailleurs Manon qui a décidé de créer une chaine Youtube afin de donner des nouvelles à ses amis et à sa famille. Depuis le cercle s’est bien agrandit et chaque vidéo est visionnée par plusieurs centaines de personnes. Ils sont également suivi par des Taïwanais qui leur donnent des conseils pour leur séjour. Ben y voit un moyen d’échanger avec les locaux.

« Finalement, nos amis trouvent ça sympa, on a décidé de le faire quotidiennement et on s’éclate à le faire »

Lorsqu’on leur demande leur opinion sur Taïwan ils nous expliquent que la nourriture est pour eux une déception et qu’ils sont des adeptes d’un bistro Français de la ville. En revanche Manon a été séduite par la qualité de vie. Elle compare une sérénité Taïwanaise avec une agressivité Française. Ben pense voyages et aventures, et voit la situation géographique de l’île comme un atout pour découvrir l’Asie.

« j’adore le calme et la mentalité des Taiwanais, la sérénité et le fait de pouvoir se promener dans les rues sans avoir peur des regards »

Les conseils de Ben et Manon : « De ne pas chercher d’appartement en ligne ou sur des groupes Facebook sauf des colocs, et de trouver sur place, vu la différence de prix importantes que j’ai constaté. Et de se faire aider des expats déjà sur place pour préparer leur voyage. »

Merci pour votre témoignage 🙂

Youtube : Ben, Manon & cie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.