Le témoignage de Florian

2
720
- Publicité -

Florian accepte de partager avec nous son expérience et nous donne son témoignage sur son tout premier permis vacances travail. Il nous explique pourquoi il a choisi l’île Formose et nous parle de son séjour hors de la capitale Taïwanaise…et des sentiers battus ! Portrait.

« Pour être dépaysé et te prendre une grande baffe de type choc culturel quand tu arrives, c’est le meilleur endroit du monde ! »

Si il a choisi Taïwan, c’est tout d’abord parce que sa copine est Taïwanaise et qu’il y voit une chance de découvrir le pays sous un angle particulier. C’est également afin de participer de l’intérieur à des évènements traditionnels ou des repas de famille et “de pouvoir en faire partie, en quelque sorte ”. Il pense que c’est une destination plus exotique que le Canada et l’Australie et il nous parle des paysages splendides et des mystères que la langue a encore pour lui. Pour Florian, Taïwan est un endroit singulier de par son histoire, sa géographie et son peuple.

« Les gens y sont charmants sauf ceux qui crachent leur noix de betel par terre »

Lors de son premier séjour à Taïwan, en tant que touriste en 2014, il a vécu trois mois à Taipei. La ville la plus grande de l’île mais qu’il juge trop peuplée et internationale à son goût. A son retour en 2017 en PVT, il a choisi de s’installer Yilan à une heure de Taipei, réputé notamment pour le surf. Il nous parle ses paysages superbes mais qu’il trouve un peu ennuyants après quelques mois et à cause de la pluie : “…beaucoup d’eau, trop de pluie, très humide !”. C’est finalement à Kaoshiung, ex-2ème ville du pays puisque récemment devancée en nombre d’habitants par Taichung, que Florian posera ses valises, “même si c’est plutôt pollué et que les gens roulent encore plus n’importe comment qu’ailleurs”. Plus cosmopolite qu’Yilan, il y aime le port, la plage, les magasins, la liaison avec le Nord de l’île en 2 heures par la ligne à grande vitesse et les larges avenues avec des trottoirs où l’on peut marcher plus sereinement.

« Au final je conseille Kaohsiung ou Taichung, l’idée c’est qu’il faut voir autre chose que Taipei »


Florian nous parle aussi de ses expériences professionnelles hors de la capitale, où l’accès à l’emploi est plus difficile sans parler mandarin. Il nous dit que les salaires sont bas, pour les PVTistes comme pour les locaux. Il travaille dans un restaurant comme employé polyvalent et est payé au salaire minimum, soit 135NT$/heure = 4 euros. Les opportunités pour être prof de français sont rares et les français auront plus de difficultés à trouver un emploi dans l’enseignement qu’un anglophone natif, “qui trouvera sans difficulté un boulot de prof d’anglais bien payé à peu près partout” nous dit-il.

« Le job, sans parler mandarin, sans un diplôme spécialisé et sans être anglophone natif, c’est pas évident ! »

C’est si tu habites dans une grande ville il est, selon Florian, plus facile de se faire de l’argent de poche avec du tutorat individuel de français ou en travaillant pour un petit salaire dans un établissement international type bar ou auberge de jeunesse, qui ne nécessitent pas trop d’échanges en mandarin. Avec un job à temps partiel à Taïwan, afin de s’offrir une nourriture variée, quelques weekends découvertes et un logement qui correspond aux standards français, Florian conseille un budget de 4000€ à 5000€ pour six mois.

« Taïwan est globalement moins chère que la France mais c’est pas aussi abordable que l’Asie du Sud Est non plus ! »


C’est pour partager son séjour avec ses amis et sa famille que Florian à créer sa page Youtube MaBelleÎle et afin de présenter Taïwan, qu’il trouve trop méconnue en France, à tous les curieux. La qualité des montages vidéos et le choix des contenus vous ferons, si ce n’est pas déjà fait, comme Florian tomber amoureux de Taïwan et, nous n’en doutons pas, vous inscrire à MaBelleÎle !

“N’hésitez pas à aller y faire un tour, vous abonner si vous pensez que je le mérite, lâcher des commentaires positifs ou négatifs, des idées, ça fait toujours plaisir quoi qu’il en soit ! ”


​Les conseils de Florian :

  • Apprends quelques mots de Mandarin, valable pour tout autre pays et la langue parlée localement.
  • Sors de Taipei si c’est là qu’est ta base, la capitale c’est bien, le pays c’est mieux !
  • Si tu prends la route là-bas, sois hyper prudent, la police locale est davantage dans la prévention que dans la répression, c’est cool mais les contrôles laxistes font que la route à Taiwan est sensiblement plus dangereuse que chez nous !
  • Ne sous-estime pas mère Nature ! Fais attention aux typhons ! Ça peut faire mal si tu es dehors au mauvais moment.
  • Marre toi sur la page facebook « Meanwhile in Taiwan » avant ton départ si t’es un peu tendu comme je l’étais avant d’embarquer dans l’avion.
  • Check mes modestes contenus , pour glâner quelques infos !

 

 

Suivez Florian sur Twitter :

Suivez florian sur instagram : https://www.instagram.com/flomabelleile/

2 Commentaires

  1. La video de Florian est surperbe.
    Etant étudiant à Taïwan, Je me retrouve dans ton témoignage.
    Working holiday visa est une bonne base pour commencer dans un autre pays.
    Venez à Taïwan et prenez le temps d’apprecier sa culture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.